Le 14 juillet 1926, la France du Cartel des Gauches rassemble sous l’Arc de Triomphe la coalition improbable des vainqueurs de la guerre du Rif : un superbe cliché, où semble tenir toute l’histoire de la IIIe République coloniale, immortalise Aristide Briand, président du Conseil, entouré d’Édouard Herriot, Paul Doumergue et Philippe Pétain, du dictateur espagnol Primo de Rivera et du sultan du Maroc Moulay Youssef.

Le discours du Sultan du Maroc, Youssef El Alaoui  lors d’un déjeuner à Paris (14 Juillet 1926) :

« C’est avec une grande gratitude que  nous nous permettons de répondre à l’invitation du Gouvernement de la généreuse République de venir en France. Après la victoire écrasante des armées Français et nos troupes, et qui ont mis un terme à la rébellion qui menace nos deux pays, et rétablir la sécurité et la paix à l’empire chérifien, nous sommes heureux d’exprimer à Votre Excellence ce que nous avons ressenti ce matin,  alors  que nous contemplions la tombe du héros inconnu, la procession des soldats, les frères de ceux qui ont accomplit dans notre empire le meilleur des œuvres et démontré le courage et l’endurance. Nous sommes également heureux d’exprimer notre grande reconnaissance à la France, Protectrice du Maroc, pour l’effort énorme dans l’accomplissement de sa mission civilisatrice dans nos pays (…) Nous et nos sujets ne pourrons jamais oublier l’étendue des sacrifices consentis par la France pour matérialiser la réalité du protectorat que nous avons reconnu en toute sincérité (…) Je vous présentons, Monsieur le Président, mes meilleurs voeux pour votre bonheur personnel, et je lève haut ma coupe  pour la fierté de la  France et sa prospérité »

Afrique Française, Année 36, n. 7, juillet 1926

Télégramme envoyé par le Sultan makhzenien Yussef EL ALAOUI à Théodore STEEG à l’occasion de la fin de la guerre du RIF.  Théodore STEEG  fut nommé Ministre de la Justice en avril 1925, il fut chargé en octobre 1925 de gérer la fin de la Guerre du Rif, en tant que Résident Général au Maroc, poste qu’il occupa jusqu’en 1929.

  »Votre télégramme m’a comblé de bonheur, parce que nous voyons dans cet événement, la fin des sacrifices consentis par la France et le Maroc pour la paix et le retour de la sécurité »

 

 Dans cet album photo, des extraits du journal L’ILLUSTRATION N°4351 du 24 Juillet 1926 

Chute de la république du Rif et Mouley Yussuf
Album : Chute de la république du Rif et Mouley Yussuf
Extraits du journal L'ILLUSTRATION N°4351 24 JUI 1926
6 images
Voir l'album

 

Des vidéos du Sultan à Paris pour la célébration de la chute de la République du Rif sont disponible dans la section vidéo cliquez ici

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mort de Meriem Al kkattabi, fille de l’Emir Abdelkrim

En plein soulèvement des populations dans la région du Rif, marquée par les exploits de l&…